Historique

Il était une fois la colline du berger, le crêt bérard en patois savoyard, où les bergers s’arrêtaient pour reposer leur troupeau de moutons. Ils admiraient le paysage et se recueillaient, comme pour marquer une étape dans leur journée, leur voyage, leur temps.

Quelques siècles plus tard, en 1948, les jeunes protestants vaudois étaient rassemblés à Lausanne. Sous l’impulsion de leur aumônier, le pasteur Albert Girardet, et dans un grand élan de ferveur, ils décidèrent d’ériger une maison pour la jeunesse, l’Eglise et le Pays. Comme dans une belle histoire, le lieu, éloigné des villages et sans route d’accès, fut découvert par le fils aîné de l’aumônier Albert Girardet, responsable du projet, au cours d’une promenade dominicale. Grimpé en courant au sommet du crêt bérard, il s’écria: « C’est là ! »

Le chantier débuta en été 1949. Des milliers de jeunes du canton y travaillèrent jusqu’en septembre 1953, date de l’inauguration du premier bâtiment. Le propriétaire d’une carrière au-dessus de Sainte-Croix offrit la pierre, qui fut taillée par des spécialistes et qui donna au bâtiment son aspect de monastère néo-roman, aux teintes chaudes. L’architecte en était Claude Jaccottet. Le premier résident, qui donna à la maison son style, fut le pasteur Charles Nicole-Debarge: il mit sur pied l’office trois fois par jour, les cours et séminaires, les veillées au coin de feu, les feux de l’Avent avec leurs cavaliers, etc. 

Dès l’origine, Crêt-Bérard a été organisée en fondation privée. L’institution est dirigée par un pasteur dont le traitement est assumé par l’Eglise Evangélique Réformée du canton de Vaud. Cette Eglise ainsi que l’Etat de Vaud occupent un siège au Conseil de fondation, traduisant ainsi une volonté de collaboration et d’intégration.    

En septembre 1983, alors que le pasteur Jean-François Deppierraz était résident, on termina la deuxième étape de la construction, avec une salle à manger indépendante de la grande salle et une nouvelle cuisine. Les plans furent à nouveau établis par Claude Jaccottet. Dès lors, la maison de Crêt-Bérard possédait sa dimension idéale et la capacité d’accueil souhaitée.

Le pasteur Pierre-André Pouly développa les activités, modernisa et isola le bâtiment, s’entoura d’une équipe de professionnels pour assurer l’accueil des hôtes et la bonne marche de la maison.

Le pasteur Alain Monnard est résident depuis l’été 2013: il a pris plusieurs initiatives pour élargir la palette des activités. Il poursuit actuellement la nouvelle phase de développement hôtelier entrepris en 2012.

Yves Gerhard, président du Conseil de fondation